CONTRE-INDICATIONS ET CAS PARTICULIERS

Précautions

La plupart des précautions ou des contre indications s’adressent aussi bien à la personne
massée, qu’au masseur. Contrairement aux effets bénéfiques, nombreux, il existe très peu de risque et habituellement aucun pour un sujet sain.
Cependant dans certains cas il est nécessaire de faire preuve de bon sens, de prudence, et si besoin ne pas hésiter à orienter vers un spécialiste ou obtenir un avis médical.

De manière générale, l’enjeu pour tout massage est de s’adapter aux particularités de chaque personne pour ne pas réveiller certaines fragilités.
C’est à travers ce que l’on tire des ses expériences nouvelles et des autres que l’on progresse vers une démarche de plus en plus appropriée. Par exemple, agir sur une douleur, une tension ou certaines zones particulières peut provoquer de fortes réactions.

Chacun de nous est différent et réagit différemment. Il est donc important de s’adapter à l’âge de la personne, sa tolérance à la douleur, à l’intensité de la zone
douloureuse et à sa santé globale.
L’intérêt est de doser en fonction de ces particularités et de prévenir le client de ses changements de récupération.

Contre indications locales :
• Glandes mammaires de la femme
• Varices
• Fractures non consolidées ou luxations
• Si parties locales chaudes, rouges ou enflées

Précautions :
• Grossesse : il est recommandé d’allonger confortablement la personne sur le coté ou
le dos, d’éviter toute forme d’huiles essentielles, de ne pas masser le pourtour des
chevilles en raison du risque de déclanchement de contraction (zone réflexe), de ne
pas masser le ventre en profondeur.
• Trouble de la circulation veineuse au niveau des jambes (varices, gonflements) : il est
possible d’exercer une pression ferme en remontant la jambe, mais très légère en
redescendant.
• Cancer du sein chez une personne ayant eu un curage axillaire : il est conseillé
d’éviter de masser trop l’épaule, et de masser le bras avec beaucoup de légèreté
(risque de gonflement).

Contre indications formelles :
• Refus de recevoir, de donner un massage
• Allergie à un des constituants de l’huile de massage ou d’huile essentielle
• Utilisation d’huile essentielle chez l’enfant
• Dermatoses
• Grossesse à son début et près de son terme
• Infections locales ou cutanées susceptibles d’être contagieuses
• Maladies infectieuses et états inflammatoires, états fébriles (température élevée ou
forte fièvre)
• Affection du cœur ou des vaisseaux
• Plaie et cicatrices post-opératoires récentes
• Arthrite, polyarthrite (inflammation aigues ou chroniques des articulations)
• Phlébite (caillot de sang dans une veine) récente pas encore guérie risque d’embolie
pulmonaire
• Personnes en état d’ébriété, ou sous substances psycho actives
• Toute condition de nature psychiatrique non équilibrée ou susceptible de le devenir
(sauf avis favorable du médecin)
• Traitement par anti-coagulants (risque d’hématomes)
• Traitement par chimiothérapie (risque d’infection, de fièvre)
• Traitement antidiabétique ou par l’insuline : risque de malaise par manque de sucre
dans le sang, et toujours prévoir du sucre ou du jus d’orange

Retour